Dévoilons un élément du projet

classeurs_ProjetComme toutes les listes pour cette élection municipale, nous sommes en train de travailler assidûment sur notre Projet pour les habitants. Ce n’est pas particulier à Génération Wasquehal, puisque qu’aucune liste actuellement n’a révélé quoi que ce soit.

Mais vous êtes nombreux à nous interroger sur ce que va contenir notre Projet. Vous le comprendrez, tous les membres de Génération Wasquehal travaillent encore de manière réfléchie, en reprenant ce que vous, habitants, vous nous remontez:  les informations et les problèmes de votre vie quotidienne, mais aussi vos besoins, vos demandes et vos idées. Et ce n’est pas une petite tache.

Nous avons longuement hésité à dévoiler des éléments sur le contenu de nos propositions.

Parce que notre actualité en parle, et pour donner un tout petit aperçu, nous avons décidé de vous révéler une des nombreuses propositions que nous vous concoctons. 

La Charte Anticor

TIV_7155Pour nous, demander à adhérer à cette charte était une évidence. Qu’auriez-vous pensé si
nous n’avions pas volontairement signé cette charte anti-corruption, puisqu’elle fait partie des Valeurs de Génération Wasquehal?

Vous pourriez aussi nous dire: « Le maire précédent l’a signée durant la campagne électorale en 2014, mais n’a pas respecté plus de la moitié des engagements, 13 mois après la signature. Alors, à quoi ça sert ?»

Stéphanie Ducret n’a pas respecté la charte

Nous pouvons comprendre cette question. En réalité, Anticor a mis en place un « service après vote » qui permet d’évaluer la réalisation des points de la charte par le candidat élu. Mi-mai 2015, un des représentants Anticor a rencontré Mme Ducret et, après de longs débats, l’action de la municipalité en faveur de la charte a été classée « sous surveillance » (code couleur orange)

Mais l’annulation de l’élection est passée par là, et l’engagement de Stéphanie Ducret vis-à-vis d’Anticor prend alors fin immédiatement.

A Génération Wasquehal, pour affirmer notre attachement à cette charte, nous avons décidé de prendre des mesures qui garantiront le respect de ce contrat moral. Nous vous présentons l’une d’elle aujourd’hui.

Neuf Engagements Anticor + 1 

Nous allons donc vous révéler une des mesures que nous comptons prendre, évidente et réaliste:

Génération Wasquehal ajoute un 10ème engagement: Le comité d’éthique (prévu par le point n°3 de la charte) sera alors chargé des réunions de suivi tous les six mois, avec un représentant d’Anticor. Ce qui permettra de faire le point sur chaque engagement, et surtout leur application par l’ensemble des services municipaux.

Ces séances seront publiques, afin que chacun puisse se faire sa propre opinion, et non uniquement par la communication municipale.

C’est du bon sens, et nous considérons que cette mesure est obligatoire afin d’informer les habitants qui nous font confiance.

Mais ce n’est qu’une des mesures contenues dans notre Projet. Il y en a bien d’autres à découvrir dans les jours qui viennent…

Génération Wasquehal – L’Avenir en marche!
« Agir pour ne plus subir».

2 pensées sur “Dévoilons un élément du projet

  • 5 août 2015 à 10 h 26 min
    Lien Permanent

    Bonjour,
    Je note avec beaucoup d’intérêt votre engagement visant à prolonger, enrichir les engagements contenus dans la charte Ethique « Municipales » que nous avons signée conjointement ce lundi 3 août :
    —> Impliquer la Commission Ethique (prévue par le point n°3 de la charte) dans le suivi des engagements, avec un point de situation semestriel en séance publique.

    Pour ANTICOR tout cela va dans le bon sens, et si vous êtes en situation de conduire cette innovation démocratique notre association répondra évidemment présent !

    Daniel CORDIEZ,
    Co-référent d’ANTICOR pour le NORD

    Répondre
  • 5 août 2015 à 13 h 23 min
    Lien Permanent

    Tout cela va dans le sens d’une application nouvelle du mot « démocratie » dans notre vie municipale wasquehalienne.
    Je souhaite que l’engagement (pris par l’équipe GW) du respect de cette charte puisse ainsi contribuer à une véritable participation des habitants de Wasquehal à la vie municipale et à la prise des décisions nécessaires au bien commun.
    La charte sera alors un des outils d’expression et d’action publique qui nous permettra de passer du sytème holigarchique actuel (dans lequel un petit nombre de personnes concentre et se partage les pouvoirs politique, économique et médiatique) à un fonctionnement « citoyen » beaucoup plus compatble avec l’intérêt général.

    (citation pour conclure :
    Ne pas nommer les choses, c’est ajouter aux malheurs du monde – Albert Camus)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *